Skip to main content

Artémis (Diane)

Dans la mythologie gréco-romaine, elle est la sœur jumelle d’Apollon et est l’une des trois déesses vierges de l’Olympe.  Elle était la Dame des animaux sauvages et occupait la fonction de grand Veneur des dieux. Et à ce titre, elle prenait soin des couvées et des nichées. Elle était honorée comme protectrice de la jeunesse. Cette déesse était elle aussi sujette aux contradictions fréquentes dans la mythologie gréco-romaine, puisque certains récits la décrivent comme cruelle et vindicative.

Et tout comme son frère finit par incarner le soleil, Artémis (Diane) finit par personnifier la lune. On l’appelait tantôt Phébé, tantôt Séléné (Luna en latin). Néanmoins, à l’origine, aucun de ces noms n’étaient le sien. En effet, Phébé était une Titanide des dieux anciens, alors que Séléné, déesse de la lune, était la sœur d’Hélios, le dieu-soleil, celui-là même qu’on finit par confondre avec Apollon.

Les poètes tardifs finissent par identifier cette déesse à Hécate. Elle devient alors une déesse aux trois formes : Séléné dans les nuages, Artémis sur terre et Hécate aux Enfers. En effet, Hécate était à l’origine la déesse de l’ombre lunaire ou des nuits pendant lesquelles la lune se cache. Elle était associée à tous les actes mystérieux et aux faits obscurs.

Ce double visage, la dualité divinité bienveillante/malveillante, est encore plus perceptible chez cette déesse. Le cyprès est son arbre sacré. Tous les animaux sauvages lui étaient voués, particulièrement la biche.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7