Ho’oponopono est un mot d’origine hawaïenne. Il veut dire réparer, corriger, rendre droit. Ce mot renvoie à une tradition ancestrale qui sert à résoudre les conflits qui s’expriment dans une communauté. Ho’oponopono sert donc à éliminer les tensions et à réparer les rapports entre les individus de la dite communauté. Il aide à rétablir l’harmonie du groupe.

Comment se pratique Ho’oponopono?

Ho’oponopono est considéré comme un « Huna », c’est à dire une tradition secrète. Il a été révélé au grand public par une chamane hawaïenne Morna Simeona. Elle a simplifié la pratique du Ho’oponopono et l’a rendu plus accessible. Cela consiste à réciter des mots en boucle. D’en faire un mantra. Lorsqu’on se trouve face à un conflit, qu’on commence à s’énerver, à s’impatienter, à s’emporter, Ho’oponopono préconise de réciter les mots « désolé, pardon, merci, je t’aime » pour rétablir l’harmonie avec soi-même.

Guérir en soi les conflits qui viennent de l’extérieur

Ho’oponopono, n’est pas qu’une méthode. Il s’agit plutôt d’un art de vivre qui se révèle très libérateur pour qui emprunte cette voie. Pratiquer Ho’oponopono permet d’emprunter une démarche d’évolution à la fois personnelle et spirituelle. Ho’oponopono se pratique à toute heure et les moments de conflits sont encore mieux indiqués. Répéter en soi le mantra « désolé, pardon, merci, je t’aime », lorsqu’une tension surgit, qu’un regard réprobateur s’exprime, lors d’une dispute, ou lorsqu’on ressent une souffrance morale ou une contrariété excessive. Et apaiser ainsi les émotions négatives qui nous secouent.

Pourquoi utiliser ces mots-là en particulier ? Quel sens donner à ce mantra ?

Les mots de la formule Ho’oponopono ne renvoient pas à la notion de culpabilité qu’on leur prête.

  • Désolé: aide à réaliser l’existence d’un problème. Savoir reconnaître un conflit permet de prendre du recul par rapport à l’événement qui l’a produit. Le mot Désolé est utilisé pour permettre une prise de conscience.
  • Pardon: En prononçant ce mot, on reconnaît avoir réagi sous l’effet d’une émotion négative. On exprime de la compassion envers soi et on admet répondre davantage à une mémoire limitante, à un souvenir douloureux enfoui, qu’à la situation elle-même. En réalité, nous ne réagissons pas à une difficulté en tant que telle, mais nous réagissons à un événement lointain qui nous a blessé et négativement marqué. On réalise sa vulnérabilité. On l’accepte. On se pardonne ses faiblesses passées et on se pardonne de les reproduire, de ne pas les laisser là où elles se trouvent… dans le passé.
  • Merci: Exprimer sa gratitude. En effet, l’événement contrariant vient de révéler une mémoire limitante et une émotion négative. Il devrait vous servir à comprendre cette peine enfouie et à vous en défaire. Ce qui amène au dernier mot du mantra Ho’oponopono.
  • Je m’aime Vous exprimez votre amour et votre compassion. Vous envoyez une vibration d’amour et nettoyez la mémoire limitante qui est à l’origine des émotions négatives exprimées lors d’un conflit.

Ho’oponopono est une méthode de guérison intérieure. Le mantra peut se réciter à voix haute ou de manière muette. Ce qui importe, c’est que ces quatre mots fassent échos à votre voix intérieure.

Ho'oponopono

Pourquoi réciter cette formule quand le conflit est provoqué par une autre personne ?

Lorsque vous êtes dans une situation conflictuelle, vous éprouvez de la tristesse ou de la colère. Bien que la tension soit provoquée par un événement extérieur, l’émotion négative est une réaction intérieure qui émane de vous. Votre comportement sera dicté par la colère ou la tristesse et le problème en cours sera difficilement résolu de manière raisonnable. Changer sa réaction à une situation conflictuelle signifie accepter sa responsabilité dans le conflit en cours. Vous ne l’avez peut-être pas provoqué, mais vous n’avez pas réussi à l’apaiser. En commençant par retrouver l’harmonie en soi, vous refusez de laisser un événement extérieur avoir une emprise sur vous. Et c’est lorsque vous êtes calme et en paix avec vous-mêmes que les solutions les plus efficaces deviennent évidentes.

Suis-je responsable des problèmes qui m’arrivent ?

Cette notion est à la fois la plus difficile à admettre et la plus libératrice à vivre. Lorsqu’on accepte d’être responsable de son existence et des événements qui la constituent, on comprend mieux tout ce qu’on est en mesure de changer. Inutile donc d’attendre que l’autre change d’attitude. Tout ce qu’il faut, c’est modifier son propre comportement grâce à Ho’oponopono.

Pleurer à chaude larmes

À quoi doit-on s’attendre une fois le mantra récité ?

Avec Ho’oponopono, il faut rester sans attente et laisser faire la vie. En effet, l’objectif de cette méthode consiste uniquement à retrouver l’harmonie en soi et la paix intérieure. Il ne faut surtout pas espérer de changements à l’extérieur de soi, comme si, par miracles, les personnes allaient modifier leurs comportements et agir conformément à vos attentes. Vous seule êtes responsable de votre vie. Il est plus simple de vous changer, vous, de modifier votre réaction face à une situation que de transformer une autre personne. Lorsque vous répétez votre mantra, vous agissez sous l’impulsion d’une vibration d’Amour. Alors ayez confiance en ce que vous faites et avancez dans votre vie. Cette formule a l’avantage d’être autonome. Vous n’avez pas besoin d’être accompagnée par qui que ce soit pour pratiquer cette méthode. Vous pouvez réciter votre mantra autant de fois que vous voulez et à chaque fois que vous sentez naître une émotion négative.

Est-il nécessaire de comprendre l’origine du problème avant de pratiquer Ho’oponopono ?

Un des avantages de cette méthode est qu’il n’est pas nécessaire d’analyser la situation ou de chercher à comprendre l’origine du conflit. Inutile d’identifier le souvenir responsable de la réaction inadéquate lors d’une situation conflictuelle en particulier. Dès que vous sentez les émotion négatives surgir, récitez votre mantra « désolé, pardon, merci, je t’aime » jusqu’à retrouver votre paix intérieure. Vous pratiquez ainsi le nettoyage des croyances négatives dont nous avons parlé plus haut. Vous vous libérez ainsi du schéma comportemental qui vous poussait à reproduire le même comportement ou à rencontrer le même type de conflit. Ho’oponopono est une méthode de libération émotionnelle qui vous permet d’améliorer votre hygiène émotionnelle et d’évoluer dans votre vie. Bien sûr vous êtes libre d’explorer vos souvenirs et de déterrer les racines de la mémoire limitante par la suite…


Lire aussi: Votre bonté envers les autres vous fait du bien


Suis-je responsable de la violence de mon milieu de vie ?

Ho'oponopono

Grâce à vos croyances, à vos connaissances et à votre expérience de vie, vous créez votre existence. Votre responsabilité intervient dans le façonnement de vos croyances, dans la modification de vos connaissances et dans l’évolution de vos expériences. Vivre dans un environnement violent implante certaines habitudes de vie. Et c’est à vous qu’il appartient de changer ces habitudes de vie. Vous pouvez demeurer victime de votre passé ou décider de changer vos comportements, en nettoyant, une à une vos croyances négatives. Pour y parvenir, il suffit de prononcer les quatre mots de la méthode Ho’oponopono, chaque fois qu’une émotion négative se manifeste. Encore une fois, il n’est pas nécessaire d’identifier la source exacte de la tristesse ou de la colère éprouvées, mais accepter que ces émotions sont issues d’une histoire ancienne, passée et révolue.

Ho’oponopono remplace-t-il les thérapies ?

Cette méthode contribue à trouver l’harmonie en soi, au quotidien. Elle constitue un excellent complément à toute démarche thérapeutique et ne remplace pas les traitements médicaux.

Ho’oponopono, c’est un peu ce que disait Gandhi : « soyez le changement que vous voulez voir en ce monde. » Vous changez sans attendre autre chose que votre sérénité intérieure. Ce calme irradie de vous et cela se ressent sur votre entourage, qui s’imprègne à son tour des vibrations d’Amour que vous portez en vous. Votre gestion des conflits s’améliore, la pression tombe et la convivialité apparaît. Vous pensez peut-être que c’est trop simple ou trop beau pour être vrai ? Il n’y a qu’un seul moyen pour en avoir le cœur net n’est-ce pas ?


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu

Leave a Reply