This post is also available in: Français

Que vous ayez envie de refaire la déco de votre maison, ou simplement la présentation de votre table, vous devez commencer par la création d’un concept. Ce concept vous servira de fil conducteur dans le choix des couleurs, des textures, des éléments décoratifs et vous évitera les hors-sujets et les incohérences. Vous aborderez ainsi la décoration de chaque pièce ou de chaque scène avec sérénité et clarté. Voici comment s’y prendre.

CRÉEZ VOTRE MOODBOARD

Une moodboard (littéralement planche d’humeur) est un outil très utile dans l’élaboration de tout projet créatif. Elle permet d’illustrer l’ambiance que l’on souhaite atteindre. Elle se décline sous trois formes. La première est réelle, la seconde est virtuelle et la troisième combine les deux précédentes. Cette démarche est intéressante dans la mesure où il s’agit vraiment d’un cheminement qui vous permette de trouver d’abord un fil conducteur, ensuite un équilibre. En effet, les idées étant abstraites, il est souvent nécessaire de les traduire en leur donnant corps, en jouant avec des associations de formes, de matériaux, de couleurs, de textures, avant de pouvoir fixer ses choix.

LA MOODBOARD RÉELLE

Elle est adaptée aux personnes qui aiment bricoler, manipuler les papiers, couper des images, les assembler pour constituer une nouvelle unité. Vous aurez besoin de piles de magazines, d’échantillons de tissus, de matières, de matériaux, de textures, de photos, de colles, d’épingles, de ciseaux, de feutres, de crayons de couleurs, d’imagination et de créativité. Vous pouvez utiliser n’importe quoi comme support pour construire votre moodboard : un tableau en liège ou une planche en papier au format raisin, ou encore une planche de « gris-gris » ou «gris-blanc » le tout facilement trouvable dans les boutiques spécialisées. Posez vos pièces d’inspiration et commencez à les associer, à les déplacer, jusqu’à ce que vous atteigniez un résultat harmonieux. Articulez les zones entre elles. Les éléments peuvent se chevaucher. Remettez la pertinence de vos associations en question. Prenez du recul, faites quelques pauses avant d’y revenir. Soyez critique : une couleur domine ici, une texture l’emporte là. Il s’agit là de pistes à suivre pour la création de votre décoration. Contentez-vous d’attacher vos éléments avec des punaises jusqu’à ce que vous soyez convaincue du résultat obtenu. Une fois satisfaites de la cohérence de votre planche et de l’ambiance qui s’en dégage, vous pouvez tout coller.

Moodboard

LA MOODBOARD VIRTUELLE

Vous l’aurez compris, ici l’outil digital est votre allié. Un site s’y prête en particulier. Il s’agit de Pinterest, lui-même conçu d’après le principe d’articles à épingler dans des tableaux. Vous aurez également besoin de manipuler des outils de mise en page tels que InDesign ou Photoshop

LA MOODBOARD MIXTE

Il s’agit de ne pas se cantonner à une méthode mais de les associer toutes les deux. Vous faites vos recherches et retenez les visuels, les compositions, les citations qui vous plaisent et vous imprimez ce qui vous intéresse avant de tout réunir au niveau de votre planche manuelle. Personnellement, cette méthode me semble la plus naturelle et la plus évidente. Sachez également que votre mood board va certainement évoluer avec le temps. Restez ouverte aux changements qui se présentent. Décollez, recollez, modifiez et enregistrez.

DU MOODBOARD AU CONCEPT

La création de votre planche a permis de traduire visuellement vos idées. Maintenant, il est temps de passer à l’étape suivante qui consiste à transposer les éléments assemblés en éléments décoratifs. Pour cela servez-vous des questions suivantes :

  • Quelles sont les couleurs qui dominent votre planche?
  • Quels sont les tons principaux et les tons secondaires? Par exemple, si vous avez compilé des images de plages paradisiaques, vous vous retrouverez avec 50% de couleur sable, 25% de couleur bleu-ciel, 25% de vert lagune. Cette composition constitue un excellent indicateur du nuancier que vous allez retrouver chez vous. Un camaïeu couleur sable servira pour les murs, les meubles, les rideaux par exemple, alors que les bleus et verts seront utilisés dans les petits articles.
  • Les textures brillantes se traduisent par des velours, des soieries, de l’argenterie…
  • La superposition des couleurs sur votre planche peut s’exprimer par des juxtapositions de blocs unis ou encore le recours aux motifs.

LA MATÉRIALISATION DU CONCEPT

Cette étape aussi requiert du temps et ne se fait pas du jour au lendemain. Bien qu’elle soit, en partie, un peu technique, il n’est pas nécessaire d’être designer de formation.

  • Commencez d’abord par redessiner- à l’échelle- la pièce que vous souhaitez décorer.
  • Ensuite, divisez votre plan en différentes zones selon leur fonctionnalité et leur usage.
  • Soyez à l’affût des éléments dont vous pourriez vous servir réellement.
  • Commencez par la collecte d’échantillons de tissus dans les textures et les couleurs que vous souhaitez déployer.
  • Disposez-les dans le croquis de votre pièce. Peinture, boiserie, marbre ou faïence. Alignez-les, les uns à côté des autres.
  • Choisissez le design de vos meubles, les couleurs, les tissus.
  • Essayez de respecter les proportions des zones que vous avez précédemment définies.
  • Prenez des photos de vos éléments, imprimez-les et placez-les.

Là, vos idées commencent à prendre vie. En cas de doute, n’hésitez pas à créer d’autres planches.

RESPECTEZ VOTRE ESPACE

Votre espace a certainement beaucoup de qualités et probablement aussi quelques défauts. Ne les vivez pas comme des obstacles à votre créativité, mais plutôt des défis à relever. Pour une décoration réussie, vous devez respecter la réalité, au lieu de l’occulter. Il s’agit en effet, d’un montage exigeant et minutieux qui nécessite souvent des compromis. Le plus important dans cette démarche est la recherche d’équilibre et d’harmonie.

L’ÉQUILIBRE AVANT TOUT

Des formes bizarres dans les pièces, des plafonds trop bas, des zones trop sombres, des espaces d’aménagement ou de rangement trop petits ou en nombres insuffisants, c’est vous qui devez apporter des solutions décoratives astucieuses à ces contraintes. Notez tout sur un petit carnet, pesez le pour et le contre, inspirez-vous de solutions créatives élaborées par d’autres personnes confrontées à des problèmes similaires (Pinterest regorge de solutions aussi intelligentes les unes que les autres).

SOYEZ PRATIQUE

Ne pensez pas à une décoration qui ne réponde pas vraiment à votre niveau de vie ou à votre rythme. Inutile donc d’opter pour du mobilier luxueux et des tapis en soie dans vos pièces de vie, si vous avez un enfant en bas âge et que toute votre vie est conditionnée par son évolution à lui. N’achetez pas de mobiliers dont vous n’allez pas vous servir. Pensez à vos rangements et à votre espace de circulation et maintenez un fil conducteur pour unir tous les éléments d’une même pièce, mais aussi les différentes pièces les unes aux autres.


Source: La Sultane #42


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu

This post is also available in: Français