This post is also available in: Français

[:fr]

L’hiver vous pompe votre énergie et vous vous sentez régulièrement fatiguée ? Vous n’êtes pas seule dans ce cas. Voici de quoi retrouver du poil de la bête. La saison est aussi (et surtout) rythmée par un manque d’énergie qui ne vous lâche pas et une fatigue constante. Cette dernière peut soit découler du manque de lumière naturelle inerrant à la saison, soit d’un problème de santé, ou encore de vos nerfs qui arrivent en bout de course. Il est donc grand temps de s’interroger sur sa vitalité et de recourir à quelques astuces pour lutter contre la fatigue hivernale.

Plus de crudité au menu

Pour assurer le plein d’enzymes et de minéraux qui dopent la vitalité, mieux vaut consommer des aliments crus. Et par «cru», nous n’entendons évidemment pas le steak tartare de la brasserie. Idéalement, il faudrait que 30% de l’alimentation soit crue en hiver. C’est simple à digérer pour le corps et cela booste l’énergie vitale. Optez donc pour des fruits et des légumes, servis en crudités. Attention toutefois aux personnes souffrant d’intestins sensibles.

Faire la sieste

C’est un fait, les paupières se font toujours plus lourdes en hiver. La saison est propice au repos. Il faut respecter les variations d’énergie liées à cette période. C’est normal que le corps ait besoin de plus de sommeil, il ne faut pas culpabiliser. Faire la sieste n’est donc pas un luxe mais un besoin. Dès qu’une envie irrésistible de dormir se profile, prenez quinze minutes pour vous glisser dans les bras de Morphée. Pas une de plus, sinon un cycle de sommeil se met en route et vous piquerez du nez tout le reste de la journée. En le faisant dans les règles de l’art, votre batterie nerveuse sera rechargée.

Multiplier les bains de lumière

L’astuce est de trouver le juste milieu entre rester chez soi et humer le grand air. Car en hiver, la vitamine D se fait plus rare. La faute à qui ? Le soleil qui peine à vous irradier de ses rayons. En conséquence, le système immunitaire est en berne, ainsi que le moral. Même si le soleil se cache, il est bon de sortir prendre l’air au moins trente minutes par jour. Les bénéfices de la lueur du jour seront de favoriser la synthèse de vitamine D et de doper l’humeur.

La respiration abdominale

Vous n’y pensez pas en arpentant les rues de votre quartier, mais vous ne maîtrisez pas forcément l’art de la respiration. Il faut privilégier l’option abdominale, à savoir inspirer par le nez pour gonfler le ventre et expirer par la bouche pour le faire dégonfler. On se concentre uniquement sur son souffle. De cette façon, l’organisme est pleinement réoxygéné. Les cellules se régénèreront plus vite, les muscles récupéreront mieux, et les toxines seront plus facilement éliminées. Le tout boostera l’énergie. Idéalement, partez faire cela en pleine nature, dans une forêt, sur une plage, ou dans un parc.

Le renforcement musculaire

Tout dépend du niveau de fatigue, mais faire du sport l’hiver est une bonne idée. À condition d’adapter sa pratique à son état et de s’écouter. Cependant, certaines disciplines sont à éviter : les exercices cardio fatiguent trop le corps, alors en cas de gros coup de mou physique, ils sont à écarter. Mieux vaut mettre l’accent sur le renforcement musculaire car les muscles sont un support de vitalité. Donc, n’hésitez pas à aller à la salle de sport ou à vous lancer à corps perdu dans la natation, le Pilates ou encore le gainage. Tous vous remettront sur pied.

Les superaliments

Ils n’ont pas été baptisés comme cela pour rien. Les superaliments sont les parfaits alliés pour traverser l’hiver. Notamment les produits de la ruche : gelée royale, miel ou encore propolis sont à consommer sans modération. Ils renforceront le système immunitaire, ce qui évitera bien des dépenses en mouchoirs, et donneront du tonus à tout le corps. L’ordonnance de la saison : 1 gramme de gelée royale à faire fondre sous la langue pendant trois mois. Le mets préféré de la reine des abeilles est reconnu pour contrer la fatigue physique et intellectuelle.

Prendre soin de son intériorité

L’hiver est une saison hautement propice au bien-être, avec un réel besoin de se ménager. On doit être moins actif que le reste de l’année, car on a moins d’énergie. La meilleure chose à faire est de se recentrer sur soi et sur ses proches. C’est la saison de l’intériorité en médecine traditionnelle chinoise. Le but étant de se réjouir des choses qui vous comblent et de repenser ce qui coince dans votre vie.

[:]

N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu

This post is also available in: Français