Comment établir une relation saine avec sa belle famille ?

Quelle que soit votre belle mère, en cas de problème, établissez avec votre conjoint les bases d’une relation saine avec vos familles respectives.
Si vous avez diagnostiqué un accroc à maman, dites lui une fois pour toutes que vous n’êtes pas sa mère et que vous ne souhaitez pas être comparée à elle bien qu’elle soit certainement quelqu’un de très bien.
Le linge sale se lave peut-être en famille mais le linge sale du couple ne se lave qu’en couple. Dans la mesure du possible, ne vous disputez pas devant vos belles-familles, ne faites pas de reproche grave à votre conjoint en présence de votre famille ou de la sienne et n’admettez pas qu’il vous en fasse.

Si un sujet délicat est abordé en famille, avant de vous emporter, préférez signaler à votre conjoint que vous souhaiteriez vous isoler pour en parler seul à seul. Ne vous immiscez pas dans la relation mère/enfant ou frère/sœur. Certes, vous aimez votre conjoint, mais tout comme vous attendez de sa belle famille qu’elle ne se mêle pas de votre intimité, accordez-leur des moments privilégiés où ils pourront se retrouver.
En cas de conflit familial, intervenez le moins possible ou seulement si on fait appel à votre avis. Ne tentez pas de pacifier à tout prix une situation familiale difficile.

La Sultane- magazine- féminin- LaSultaneMag- SultaneMag- LellaSoltana- Soltana- Tunis- Tunisie- belle famille

Sachez poser des limites. Si votre belle-mère vous téléphone ou vient vous voir trop souvent à votre goût, discutez-en avec votre conjoint et demandez-lui de mettre un frein à cet enthousiasme ou discutez-en posément avec la principale intéressée. Evitez de vous en prendre à votre belle-mère directement. Non seulement vous lui devez le respect comme à vos parents, mais surtout votre conjoint prendrait forcément sa défense et cela conduirait immanquablement à la dispute. Vous n’auriez pas gain de cause pour autant. Soyez conciliante et attentive.

https://www.lasultanemag.com/le-couple-face-a-la-belle-famille/En cas de belle-mère envahissante, apprenez à dire oui. Cette attitude attentive la tranquillisera et vous pourrez ensuite agir comme bon vous semble en ayant habilement évité le conflit. Votre belle-mère et vous avez un point commun : vous aimez la même personne. Ne soyez donc pas systématiquement sur la défensive.

Si un membre de votre belle famille vous donne des conseils ou des avis, ne les rejetez pas en bloc. Écoutez-les et sachez tirer de leurs expériences ce qui peut vous aider. Après tout, ils connaissent assez bien votre conjoint pour vous fournir des renseignements utiles. De même, au sujet de vos enfants, ne prenez pas leurs indications pour des reproches, ils souhaitent simplement vous aider.

Montrez à vos enfants l’exemple du respect. Interdisez-vous de juger ouvertement votre belle famille devant eux : cela se sentirait nécessairement dans leur attitude et envenimerait votre situation. Prenez l’habitude de téléphoner ou d’aller voir régulièrement les membres de votre belle famille. Proposez des week-ends en commun pour qu’ils puissent profiter de vos enfants.

Tentez tout pour ne pas séparer votre conjoint de sa famille. Même en cas de relation conflictuelle, la décision doit venir de votre conjoint et non de vous. Discutez donc posément avec votre conjoint des difficultés que vous rencontrez mais sans animosité. Au pire, si votre belle-mère vous insupporte, préférez l’indifférence : soyez polie, proposez votre aide mais faites la sourde oreille aux critiques et aux conseils perpétuels. Refusez d’écouter les tiers biens intentionnés qui vous rapportent ce qu’elle dit de vous. Outre que cela vous évitera de vous énerver inutilement, elle finira par se lasser et votre conjoint ne pourra pas vous reprocher votre inimitié.

Vous voilà, armé(e) pour dédramatiser cette situation. Après tout une belle-mère c’est souvent une aubaine : une mamie qui fait des bons petits plats, qui garde les enfants quand vous souhaitez vous retrouver en amoureux, qui vous bichonne quand vous allez la voir… Et puis n’oubliez pas belle-mère ou belle-sœur, ce sera sûrement votre tour un jour. Avant de geindre, faites donc votre examen de conscience : vous ne seriez peut-être pas exempt de tous reproches !

La Sultane- magazine- féminin- LaSultaneMag- SultaneMag- LellaSoltana- Soltana- Tunis- Tunisie- belle famille

Leave a Reply