Depuis 2011, l’identité traditionnelle tunisienne et la féroce envie d’embrasser une modernité certaine semblent trouver le moyen de se concilier. Pour preuve, le made in Tunisia savamment revendiqué par les jeunes créateurs de mode et les stylistes de la jeune génération. Ils se sont lancés, corps et âmes dans la confection de tenues et d’accessoires en alliant le traditionnel à la modernité.

Depuis la révolution  les jeunes stylistes et créateurs tunisiens  se sont fait connaître  sur le marché du prêt à porter et de la mode à travers des produits à l’empreinte 100 % tunisiennes. Ces derniers créent des collections inspirées du patrimoine tunisien et les font ensuite fabriquer dans des petits ateliers. Une manière aussi, de réimposer et de cimenter la valeur de l’identité culturelle de la Tunisie ainsi que son histoire.

Faire évoluer le Made in Tunisia vers une nouvelle identité

Tandis que le pays avance vers la modernité, l’identité vestimentaire tunisienne est restée attachée au traditionnel. Depuis la révolution des jasmins, le fossé s’est réduit. Des stylistes se sont lancés dans la confection de tenues et alliant le traditionnel à la modernité.

À l’instar  de  la marque Mademoiselle Hecy lancée en 2013 par deux jeunes créatrice Hend Guesmi et Cyrine Faillon, la marque Mademoiselle Hecy en est à sa troisième participation à la fashion week de Tunis. Très vite, les deux jeunes stylistes diplômées d’une école de mode de la capitale, se font remarquer sur le marché. Dans leurs créations, elles créent des tenues moderne en  s’inspirant du traditionnel sans pour autant aller chercher dans le coté baroque. Mademoiselle Hecy mise sur des pièces de jour comme de soirée qui séduit par son style élégant et décontracté.

Made- in -Tunisia-portrait -réatrices-mademoiselle hecy
Fethia Sabrina Farhani

Cette nouvelle tendance de Made in Tunisia est très plébiscitée sur les réseaux sociaux ainsi que dans cette saison estivale. Partout en Tunisie, une nouvelle génération de blogueurs et de  groupes d’artistes tunisiens s’associent aux créateurs pour  renouveler le mouvement. C’est le cas de la jeune blogueuse Fethia Sabrina Farhani, connue sous son nom de Vita Luna Spirit, qui partage ses découvertes culturelles  pour montrer le coté authentique de la Tunisie

Le Made in Tunisia : le nouveau  filon économique

industrie textile tunisien

Il y a cinq ans, certains créateurs ont choisi d’opter pour une création et une production purement locale ce qui s’est avéré une très bonne idée d’autant que le pays souffre actuellement dans ses activités touristiques et agricoles. Le dynamisme de ce secteur dément presque à lui seul, la stagnation économique du pays et montre qu’aujourd’hui, plus que jamais, il est important d’innover, d’oser et de faire preuve d’imagination et de créativité.

Le couple franco-tunisien Sofiane et Claire Ben Chaabane  fondateur de la marque de prêt-à-porter Lyoum, ont surfé sur la vague. Il développe son activité entre Paris et Tunis. Le  style de Lyoum est métissé avec de subtiles influences méditerranéennes très raffinées. Lyoum propose également pour une collection, un look par jour. C’est ainsi qu’e boutique, on peut tomber sur: “LAZY SUNDAY” le dimanche, “Un lundi au soleil”, “Le mardi c’est permis”…

couple fondateur de Lyoum

À ses débuts la marque s’est fait connaître pour sa ligne de vêtement d’enfants, vendue dans une boutique-restaurant. La marque a déployé deux boutiques de prêt-à-porter pour adultes et enfants, ainsi qu’une boutique en ligne.

Lyoum boutique

La collection 2016, a pour thème une variété de  fusion musicale et gastronomique tunisienne orientale et occidentale. “Oum Kalthoum loved macarons”, “Gainsbourg loved Mechouia» se composent des tons rock et pastel.

collection Lyoum printemps-été 2016
collection Lyoum enfants garçon 2016
collection Lyoum enfants 2016

Pour la marque Lyoum toute la production se fait en Tunisie dans six ateliers, qui ont accepté de produire localement et en petite quantité. Une démarche peu commode dans un pays où le marché du prêt a porter est principalement tourné vers l’exportation et est industrialisé.

atelier lyoum en confection

Le Made in Tunisia : Un tendance pour tous les goûts

Akshan

La créatrice de la marque de prêt-à-porter Ashkan, Latifa Hizem est optimiste et voit d’un bon oeil l’arrivée de cette tendance. D’après elle, cette reprise en main du Made in Tunisia permettra de raviver et de perdurer l’ancien savoir- faire et le patrimoine local tunisien.

vitrine Akshan

Poussée par sa passions de l’artisanat et du patrimoine tunisien, Latifa Hizem a sillonné le pays afin de trouver les artisans qui accepteraient de joindre leur savoir faire à la création de designs plus modernes. L’habillement,  accessoires, chaussons, décorations et senteurs aux savoir-faire unique de la Tunisie enrichissent les collections d’Ashkan

balgha Akshan

Le Made in Tunisia : une concurrence sévère

concurence difficile

Par ailleurs, d’autres personnes sont allées plus loin dans la création artisanale. Parmi elle, la créatrice de bijoux Sara Jomaa. Elle s’est installée depuis huit ans à son compte dans la banlieue sud de Tunis. Sara trouve son inspiration dans les anciens bijoux de la ville de Mahdia. Mais aussi ceux d’Afrique et d’Asie. Sara réussit à allier modernisme et tradition . Elle utilise pour cela des techniques anciennes qu’elle adapte au goût du jour. Elle conçoit des pièces uniques basées sur des méthodes ancestrales comme le filigrane et l’ajourage par découpage à la scie.

Atelier Bijoux de Tunisie

Certains bijoux peuvent prendre jusqu’à un an de travail. Entre le dessin, la conception et les finitions et peuvent ainsi paraitre chers aux yeux de certains clients non avertis. Sarah va chercher les perles de certains colliers dans sa région de Mahdia, sur la côte est de la Tunisie. Pour d’autres pièces, elle puise dans la calligraphie traditionnelle, ajoute aussi du “chichkane”, des éclats de diamants.

Bijou de Tunisie Sarah jomaa
bijoux de Tunisie
bijoux de Tunisie colier de diamant

Mesurer cette économie semble difficile. En effet, elle se base sur la vente en ligne, les show-rooms et la production en petite quantité. L’essor de ces jeunes marques implantées à Tunis, révèle la détermination des jeunes créateurs à démocratiser la mode. En créant des tendances qui raviront aussi bien les jeunes femmes des banlieues chics que celles en tenue plus conservatrice. Une chose est sure cette tendance est prometteuse et semble avoir un bel avenir. La preuve: la multiplication des groupes sur le réseau social Facebook servant à la promotion du “Made in Tunisia”.


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu