This post is also available in: Français

La musique est si bien intégrée à notre quotidien, que nous ne réalisons pas l’impact qu’un simple air musical pourrait avoir sur notre cerveau ou notre corps. Elle a de nombreuses vertus et peut changer les comportements d’une personne, ses activités, ses émotions. Les recherches en psychologie et en neurosciences ont établi les effets de la musique sur certaines fonctions cérébrales (motricité, attention, langage, apprentissage, mémoire).

Pourtant, de nombreuses personnes n’y voient qu’un simple divertissement, ou même un produit de consommation. Mais au-delà de ces quelques sceptiques, les hommes ont toujours compris que les sons avaient un véritable pouvoir. D’ailleurs, Platon lui même l’a reconnu comme en témoigne cet extrait du 3ème livre de La République : « La musique est un moyen plus puissant que tout autre parce que le rythme et l’harmonie ont leur siège dans l’âme. Elle enrichit cette dernière, lui confère la grâce et l’illumine. »


Lire aussi: Yasmine Azaiez Entre Amour De La Musique Et La Passion De L’excellence


Les musiques et leurs effets

Sacrée

Qu’elles soient orientales ou occidentales, traditionnelles ou modernes, toutes les musiques sacrées ont la particularité de détendre le temps et l’espace. Elles placent le cerveau dans ses fréquences alpha. C’est ce qui explique pourquoi ces musiques s’adaptent très bien à la relaxation, à la réduction des douleurs ou même à l’éveil spirituel.

Chant grégorien

Le chant grégorien est une musique liturgique de l’Église catholique. Il se base sur les rythmes de la respiration. Ses chants en chœurs accordent un sentiment de grands espaces. Il convient parfaitement pour méditer, bien travailler, se concentrer et atténue le stress.

Musique baroque

Les lents mouvements de Haendel ou de Bach donnent une impression de équilibre, de stabilité, d’ordre et de sécurité. Ils sont très adaptés pour les travaux intellectuels.

Musique classique

La fluidité, la transparence et la clarté de musiques de Mozart ou Haydn contribuent à améliorer la mémoire et la concentration. Cette musique permet également d’avoir une meilleure perception spatiale.

Musique romantique

Elle recouvre toute la gamme des sentiments, en allant de la plus grande tristesse jusqu’à la plus grande exaltation. Connue grâce au génie de compositeurs tels que Wagner, Chopin ou Liszt, c’est une musique chargée émotionnellement.

Jazz, blues

Sous leurs formes classiques, le jazz et le blues évoquent à l’instar de la musique romantique, toute la panoplie des émotions humaines, avec un impact toutefois plus tonifiant sur l’organisme.

Rock

Alors que certains morceaux de rock, dit classique, relâchent les tensions intérieures, d’autres au contraire stimulent les passions. Les effets de cette musique varient d’une personne à une autre.

Heavy metal, punk, grunge…

Ces musiques sont le plus souvent écoutées très fort. De ce fait, elles affectent directement le système nerveux en stimulant les tympans et les nerfs auditifs excessivement. Leur écoute provoque des réactions physiologiques directes (augmentation de la tension, de la respiration, du rythme cardiaque, etc.)

Techno

Avec ses pulsations, cette musique évoque les battements du cœur. Dans un environnement techno, le corps s’adapte aux fréquences de la basse rythmique qui en modifiant celles du cerveau. À la longue, cet état provoque une sorte de transe.

 

Une discipline existe depuis les années 50 du siècle dernier et elle se sert de la musique à des fins thérapeutiques. Sans grande surprise, cette discipline est connue sous le nom de musicothérapie même si on lui préfère de nos jours l’appellation « art de la musique thérapeutique ».


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu

This post is also available in: Français