This post is also available in: Français

La cuisine, l’empire de nos mamans, est sans aucune misandrie le territoire des femmes ! C’est là que tout se passe : préparer à manger, manger (ça on le sait) mais encore, c’est là où tout se décide ! C’est là où l’on papote, on prend le café l’après-midi du dimanche avec la voisine… Bref si la maison représente un gouvernement, la cuisine serait le ministère de l’intérieur et des affaires étrangères à la fois !

Elle doit être grande, belle, et avec beaucoup de rangements, moderne ou classique, avec tous les accessoires qui doivent bien entendu, être assortis avec le tablier de cuisine, mais quoi de plus convivial et de chaleureux qu’une cuisine ?

Autrefois, son emplacement était relégué tout au fond dans une villa et au tout premier plan dans un appartement, mobilier pauvre, construite en brique avec l’aide du maçon du coins, qui sera suivi par le menuisier du coin pour les portes et les étagères … bref : en un mot : Horrible!

Mais pendant les années 90, les cuisines préfabriquées ont commencé à pointer du nez chez nous. Peu à peu, les gens ont de plus en plus confiance en ce concept : le bois s’améliore, les couleurs se diversifient, les matériaux se multiplies et les formes aussi

Il faut savoir que ce concept existe depuis les années 60, voire un peu avant chez les occidentaux avec l’apparition des électroménagers, mais le traitement des matériaux n’était pas le même. Ni la technologie. Le bois avait tendance à pourrir à cause de l’humidité. L’avancée technologique dans le monde du design fait que les matériaux se multiplient et leurs entretiens devient plus facile, Le MDF (le bois artificiel le plus utilisé) devient plus solide, moins granuleux. On peut le protéger avec des plaques de stratifié coloré ou texturé… Actuellement, on peut l’avoir mat ou brillant et même satiné avec toutes les finitions possibles et imaginable. Côté couleur, un seul mot d’ordre : Lâchez-vous ! Tout est possible ! (Ceci dit une cuisine rose ou vert pistache reste quand même moche)

Le verre fait également son entrée aussi dans la cuisine. On le retrouve sur les portes (ou façades) mat, brillant, sablé, imprimé… Et puis, on ne peut parler de verre, sans évoquer son acolyte l’Inox également déclinable sous toutes ses formes et particulièrement en accessoires

Fini aussi la forme en « L » basique de la cuisine, celle qui fait le coin. Maintenant on fait ce qu’on veut en L, en U, avec ilot au milieu, un retour sous forme de bar sur le côté, et tout est encastrable, à l’entrée de la maison ou au fond, avec des murs ou sans … la cuisine fait sa révolution. Elle cesse d’être le QG (quartier général) de, maman là où elle prend toutes ses décisions. Elle devient aussi importante que le salon et ses accessoires doivent être assortis à la télé high Tech de la pièce d’à côté !

Quelques conseils pratiques et universels :

  • La hauteur du plan de travail est entre 85 et 90 cm (90 c’est le top),
  • Si vous êtes plus grande qu’1.60m, plus de Hauteur sera meilleur pour votre dos
  • La profondeur du plan est de 60 cm (c’est la langueur moyenne d’un bras)
  • Les éléments hauts doivent être à une hauteur de 1.15 m à partir du sol, avec une profondeur de 35 cm à 40 cm (histoire de ne pas trop vous cogner la tête).
  • Rappelez-vous aussi la loi du Triangle ! La disposition : du réfrigérateur vers l’évier (et plan de travail) et de l’évier vers la cuisinière.

N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu

This post is also available in: Français