Le Hygge : le bien-être selon les danois

Le Danemark est le pays le plus heureux depuis 1973, et pourtant ses habitants payent le plus d’impôts au monde ! Pour être « heureux comme un danois », on peut tout simplement adopter leur recette du bonheur. Prendre une pause et pratiquer le « Hygge ».

Le « Hygge », c’est quoi ?

Le mot « hygge » ne provient pas de la langue danoise mais de la langue norvégienne, où il signifie quelque chose comme “bien-être”. Il est apparu pour la première fois dans les écritures danoises à peu près à la fin du 18ème siècle et les Danois l’ont accueilli tout de suite dans leur culture.

Hygge

Il s’agit d’un art de vivre danois, particulièrement bien adapté à l’hiver, qui mêle douceur, sécurité, intimité et authenticité, avec une pointe de nostalgie joyeuse. Ce terme désigne le bien-être propre à cette période émanant des intérieurs confortables éclairés à la bougie, de la chaleur du bois, du bain, des vêtements en laine, des recettes saines… Soit une version plus sophistiquée et plus extravertie du « cocooning » anglo-saxon où on profite réellement des choses simples de notre quotidien et des gens qui nous entourent.

Du coup à défaut de pouvoir poser des mots précis sur son essence, on vous donne quelques exemples de situations « hyggelig « (adjectif se rapportant au « hygge ») :

  • Faire griller des châtaignes dans l’âtre de la cheminée
  • Cueillir des fruits dans le jardin de sa grand-mère puis préparer des confitures avec elle
  • Faire une randonnée dans la forêt et s’arrêter dans une clairière pour un pique-nique
  • Regarder les films Harry Potter en pyjama la veille de Noël
  • Se réfugier dans un petit café alors que la pluie tombe à verse dehors
  • Manger de la soupe maison au potiron avec des croûtons
  • Préparer une tarte aux pommes pour le goûter
  • Faire un puzzle ou une partie de Monopoly en famille
  • Se coucher dans des draps propres après avoir pris une douche bien chaude
  • Lire un roman…

Les principes du « Hygge »

Prendre du temps pour soi

 On ralentit, on prend le temps pour apprécier la vie, on apprend aussi la patience et même l’ennui. Il est très difficile dans notre société de ne pas culpabiliser lorsque l’on ne « fait rien ». Pourtant ces moments sont précieux, on ne fait pas rien ! On rêve, on se repose, on souffle…

Prêter attention aux petits plaisirs

Parfois notre routine nous absorbe tellement que l’on oublie de se réjouir de ce que l’on a. Essayez de remarquer la beauté de ce qui vous entoure : la lumière de la fin de journée, une étagère bien rangée, un tapis tout doux sous les pieds, un chat qui ronronne… Soyez reconnaissante de ce que vous avez. Pour cultiver cette gratitude, vous pouvez la noter dans un journal. Si vous vous donnez comme défi de noter 5 petits plaisirs par jour, vous ne risquez plus de passer à côté (au contraire vous allez en voir bien plus que 5 !).

Cultiver la simplicité et l’authenticité

 Le « hygge » se trouve dans les moments plus que dans les possessions, donc pas besoin de s’embarrasser du superflu. Attention cela ne veut pas dire qu’il faut vivre une vie d’ascète, bien au contraire. Mais dans le « hygge », la qualité prime sur la quantité. Des relations authentiques, naturelles et bienveillantes sont une des clés de voûte du bonheur danois.

Vivre dans le moment présent

Faire une seule chose à la fois, en pleine conscience, aide à apprécier le positif dans chaque chose. Le « hygge » tient aussi dans l’acceptation des éléments extérieurs (notamment la mauvaise météo). Vivons au rythme des saisons et en nous adaptant aux aléas de la vie! Le « hygge » n’est pas de la joie 24h/24, au contraire il n’existe que par contraste avec des moments plus désagréables. Les choses dont on a besoin que l’on attend avec joie s’apprécient encore mieux : un feu de cheminée quand il fait froid, une douche quand on a passé la journée dehors, un délicieux gâteau après des heures à cuisiner… Comme on dit, après l’effort vient le réconfort !

Comment réussir le « Hygge » ?

 Soyez vous-même

Votre vrai vous-même. Baissez la garde. Vous ne serez pas attaqué pendant le « hygge » et vous n’aurez pas à attaquer en retour. Quand nous nous arrêtons d’essayer de prouver quelque chose, nous pouvons nous relier aux autres d’une manière beaucoup plus authentique. La concurrence, la vantardise, et les faux semblants ne contribuent pas à créer du lien, mais plutôt à créer de la division, de façon subtile.

Oubliez la controverse

Si votre sujet est trop grave, clivant ou portant à controverse, il n’est probablement pas approprié pour le « hygge ». Le Hygge se traduit par un flux équilibré et un déroulement enjoué de la discussion. L’accent est mis sur le moment présent et profiter dans l’instant. Nous avons beaucoup de temps dans nos vies de tous les jours pour nous disputer, débattre et vivre dans la tension, mais le « hygge » consiste à apprécier la nourriture, la compagnie et à  ne pas se retrouver pris dans des choses qui nous éloignent de cela. Ainsi, se plaindre, faire preuve de négativité, juger et argumenter ne sont pas autorisés dans l’espace du « hygge ».

Considérez-vous comme un membre de l’équipe

Tout le monde voit ce qu’il ou elle peut faire pour contribuer, sans qu’on lui ait demandé. Cela permet un meilleur travail d’équipe et évite qu’une seule personne se retrouve à faire tout le travail seule. Quand tout le monde travaille ensemble pour préparer, servir, et converser, le « hygge » est alors en pleine floraison. Mais tout le monde doit comprendre qu’ils font partie de cette équipe.

Voir le « Hygge » comme un abri vis à vis de l’extérieur

Le temps du « hygge » vise à fournir un abri temporaire face aux contraintes du monde extérieur telles que l’ascension sociale, le réseautage, la concurrence, et le matérialisme. C’est un lieu où chacun peut se détendre et ouvrir son cœur sans juger, peu importe ce qui se passe dans sa vie. Pour le meilleur ou pour le pire, ce lieu est sacré et les problèmes peuvent être laissés à l’extérieur. Ceci est particulier, car cela permet aux familles et aux amis de toujours être en mesure de se connecter à cet espace sans crainte de jugement.

Rappelez-vous que c’est un temps limité

Faire le « hygge » peut être difficile pour un non-Danois. Personne n’essayant d’être au centre de l’attention, personne ne se vantant ou se plaignant, personne qui soit trop négatif et tout le monde essayant d’être présent sans se disputer? C’est difficile à faire pour un grand nombre de familles! Mais la récompense est énorme. C’est ce sentiment incroyablement gratifiant de partager des moments libres de toute tension avec ceux que vous aimez. Si vous vous rendez compte que c’est seulement pour un dîner ou un déjeuner ou une période de temps limitée, ce sera beaucoup plus facile d’essayer vraiment et de profiter de ce moment.


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu


#Friluftsliv #ArtDeVivre #Norvège #PhilosophieDeVie #Bonheur #PaysScandinaves