Les personnes qui souhaitent améliorer la qualité de leurs vies doivent absolument, à un moment ou à un autre prendre conscience de ces blessures qui façonnent leurs réactions, jusqu’à, parfois, définir qui elles sont aux yeux des autres. Plus nous tardons à soigner nos blessures, plus leur état empire.

Lorsque nous sommes peinés, nous vivons constamment des situations qui attisent des douleurs que nous craignons et que nous affrontons en portant des masques différents. Voici les étapes que nous vous suggérons de suivre pour soigner et guérir les blessures émotionnelles.

girl-1031641_1280Acceptez votre blessure

Dorénavant, la blessure constitue une partie de vous-même. Elle est bien là et appartient à votre histoire personnelle. Vous pouvez ne pas être d’accord sur le fait même qu’elle existe. Mais la première chose à faire, c’est de reconnaître enfin qu’elle est là. Il vous faudra alors la regarder, l’observer, comprendre son évolution, réaliser les changements qu’elle apporte dans votre vie. Savoir enfin que ce que vous faites est le lot de toute existence et appartient à l’expérience humaine. Lorsque nous avons mal, nous ne devenons pas meilleur ou pire parce que nous nous comportons mieux ou moins bien. Il ne faut pas réduire qui nous sommes à comment nous nous comportons à un moment donné. Construire un bouclier, ériger des barrières est un acte d’amour propre et nait de l’instinct de la volonté de se préserver. L’idée est bonne, mais les mécanismes élaborés ne sont pas toujours concluants. On peut se protéger des différents environnements dangereux. Mais une fois la blessure ouverte et une fois que vous vous en apercevez, il faut vous donner le temps pour la guérir.

Vous subissez ce que vous redoutez et l’imposez aux autres

worried-girl-413690_1280Décider de surmonter ses blessures constitue le premier pas vers l’apprentissage de la patience de la compassion et de la compréhension de soi. Les qualités que vous déployez envers vous-même, vous les étendrez aux autres. Vous pourrez créer ainsi un cercle vertueux. Vous vous faites du bien, vous en faites autour de vous, vous en recevez, vous vous sentiez mieux, etc. Cela permet de réduire sa dépendance envers les autres. Très souvent, il arrive que nous reportons nos attentes et nos espérances sur autrui. Nous souhaitons les voir remplir ce vide intérieur. On espère qu’ils sauront comprendre nos besoins et y répondre. Mais les autres ne réagissent pas comme on s’y attend, ayant eux-mêmes leurs propres chats à fouetter. Croire en la dévotion des autres est tout simplement irréaliste. L’exiger d’eux pour ensuite se sentir déçu, ne peut que créer un plus grand mal-être. La solution ne se trouve pas en dehors de vous.

Ces personnes qui alimentent vos blessures

girl-1149933_1280Plus on nous fait du mal, plus nos blessures se creusent. Autorisez-vous à éprouver de la colère contre elles, autorisez à vous pardonner et autorisez vous à leur pardonner. Ne déchargez pas votre ressentiment sur vous-même ou sur les autres. Les personnes qui vous blessent sont souvent elles-mêmes porteuses de blessures qu’elles n’ont pas su soigner. Tâchez de ne pas leur ressemblez et soignez les votre. Vous éviterez ainsi de faire subir aux autres ce dont vous souffrez vous-mêmes.

Si vous ne l’avez pas accepté, vous ne pourrez pas la soigner

Votre ego crée une barrière de protection pour empêcher votre souffrance. Cela vous empêche en réalité de reconnaître les problèmes et de les assumer. Il vous coûte d’accepter l’existence de vos blessures, parce que vous les craignez. Pourtant, vous pourrez apprendre quelque chose de vous-même. Lorsque nous refusons d’admettre nos blessures, nous croyons faire des raccourcis et nous aimons penser avoir dépassé le problème. En réalité nous venons de nous compliquer la vie. Nous avons refoulé un problème et lui donnons la possibilité de nous dévorer de l’intérieur. Nous cachons nos blessures lorsque nous avons peur de les revivre, d’éprouver de la douleur à nouveau. Nous nous cachons la vérité, nous nous mentons à nous-mêmes et autres et aggravons ainsi le problème.

angel-1212559_1280Comprenez votre rapport à votre blessure

Vous créez un lien particulier avec chaque blessure. Vous vous y attachez au fil des ans et mettez des voiles pour bander la plaie. Débarrassez-vous de vos bandages, laissez la plaie respirer et ne vous jugez pas, ne vous critiquez pas. Le coup vous a été porté, point à la ligne. Votre égo ne l’a pas accepté, et il ne fait de plus grande bêtise. Apprenez plutôt à élaborer des remèdes possibles pour traiter vos blessures. Il faudrait que vous parveniez à comprendre les masques que vous portez pour paraître plus fort et qui ne sont pas qui vous êtes. Observez ces masques, ils vous en disent beaucoup sur vos blessures puisqu’ils essayent d’agir en tant qu’antidote.

Si vous combinez ces différentes étapes, vous avez de fortes chances de vous trouver sur la bonne voie pour améliorer la qualité de votre vie émotionnelle.


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu