Skip to main content

Le public était nombreux samedi et dimanche derniers à l’amphithéâtre romain de Carthage pour assister à la comédie musicale française intitulée « La reine des neiges ». Des hauts et des bas.

« La reine des neiges » est la suite directe du célèbre film d’animation intitulé « Frozen » et produit par le studio « Pixar » (à l’origine notamment de « Ratatouille » et propriété du studio Walt Disney). Il s’agit d’une adaptation d’un célèbre conte de Hans Christian Andersen. Cette fois-ci Elsa, reine des neiges et du royaume d’Arendelle et sa sœur Anna reçoivent la visite d’un prince qui les supplie de bien vouloir lui venir en aide afin de délivrer son frère. Frère fait prisonnier par le cruel Oscarius. Une aventure inoubliable les personnages comme pour le public débute alors…

On savait qu’il existait un jeune public francophone. Maintenant on sait qu’il existe un public encore plus jeune. Et ce qui est plus surprenant, c’est qu’il connait la moitié des chansons interprétées sur le bout des doigts. En effet, tous reprenaient en chœur le fameux titre « libérée, délivrée… ».

Cependant le spectacle a beau multiplier les prouesses techniques (écran gigantesque, Olaf le bonhomme de neige et Sven le renne prenant part aux festivités…), il n’en demeure pas moins un spectacle des climats froids, avec cette ambiance de noël et l’imagerie féerique en rapport avec l’univers de la neige. Ce qui est assez difficile à admettre et à transmettre à un public méditerranéen originaire de régions où il fait habituellement très chaud. Et une création scénique comme « La reine des neiges » est très difficile à concevoir dans un espace ouvert comme celui de l’amphithéâtre romain de Carthage.

Mi-figue mi-raisin

Hic de la soirée, ces gamins étaient obligés de veiller jusque tard dans la nuit pour terminer une représentation qui, somme toute reste très agréable et divertissante à souhait. Une sorte de music-hall où les lumières fusant de toutes parts concouraient à créer la magie dont seul le studio Walt Disney, qui produit ce spectacle il convient de la rappeler, a le secret. Quant aux costumes, dialogues, chanteurs et chanteuses, danseurs et danseuses professionnelles, tous égayaient les cœurs des petits et des grands.

La comédie musicale de « La reine des neiges » n’est pas mauvaise. Elle est très rythmée et les acteurs ont même essayé d’adapter le spectacle au goût du public, et ce à de nombreuses reprises, en se référant aux traditions nationales et culinaires (Djebel, baklawa… ).

[envira-gallery id="16107"]

Par: FIRAS MESSAOUDI