Skip to main content

Peinture Regards croisés à la Marsa

Le peintre égyptien Ahmed Farid expose actuellement et jusqu’au 12 novembre à la galerie Alexandre Roubtzoff. Une exposition envoutante et assez troublante qui ravira les amateurs d’art.

La Sultane- magazine- féminin- LaSultaneMag- SultaneMag- LellaSoltana- Soltana- Tunis- Tunisie- Ahmed Farid

Ahmed Farid est un artiste égyptien né à Alexandrie en 1981. Etudiant en philosophie, il a complété son doctorat à l’université de San Francisco en 2014. Il vit au Caire entre peinture, enseignement théâtre et télévision. Le jeune artiste prend même beaucoup de plaisir à se faire appeler docteur. Il a par ailleurs exposé à New York, San Francisco, Italie, France, Dubaï, Koweït et maintenant en Tunisie, un pays ne lui est pas étranger puisqu’il y a déjà pris part à une exposition collective en 2015. Sa nouvelle collection de tableaux s’intitule « L’Œil…le portail de l’âme» et les tunisiens pourront la découvrir à la Galerie Alexandre Roubtzoff à la Marsa jusqu’au 21 novembre.

La Sultane- magazine- féminin- LaSultaneMag- SultaneMag- LellaSoltana- Soltana- Tunis- Tunisie- Ahmed Farid

Œuvres picturales et philosophiques

Pas moins de 31 toiles ornent les murs de la galerie. Le spectateur découvre les travaux d’un artiste qui n’a pas peur de s’investir et de s’impliquer dans son travail. Il n’hésite pas à expérimenter et faire un usage assez original de certaines couleurs.  Des œuvres qui s’inspirent aussi bien des masques africains, de l’écriture coufique que de l’impressionnisme voire même du cubisme. Et comme l’indique le titre de l’exposition, il s’agit ici de l’âme qui s’exprime à travers le regard, à travers les yeux. La société égyptienne accorde une grande importance, et ce depuis la nuit des temps, aux yeux et à leur signification. Et l’artiste, constamment sous le feu des projecteurs est obsédé par les jugements de ceux qui l’observent.

Les toiles qui rivalisent de beauté s’intitulent « L’univers », « le subconscient », « Souvenirs d’enfance », « Love story », « La jalousie », « Le portail du pouvoir », « Les oiseaux de la liberté »… À découvrir.

FIRAS MESSAOUDI


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu