This post is also available in: Français

L’ensemble des étapes menant à l’éclosion d’un papillon constituent des stades de développement des nymphes ou chrysalides. Quand on y pense un peu, cela ressemble à la métamorphose de la mariée.

Traditionnellement, les jeunes filles dissimulaient leur beauté, pour se révéler petit à petit et briller de tous leurs feux le soir de leurs noces. Les coutumes ancestrales ont, depuis, changé. Mais l’une d’entre elles persiste. La mariée étincelle toujours. On pourrait penser que cet éclat si particulier est le fruit des rituels de beauté…

Pourtant, il est difficile d’imaginer que cette aura si particulière, résulte d’un ensemble de manœuvres. Il est plus probable que ce soit le changement en lui-même, qui pare la dame de ses atours. On dit qu’il s’agit de l’évolution… La femme évolue en elle-même… Pour elle-même. Elle n’accède pas à un nouveau statut, elle en ajoute un à celui qu’elle a toujours eu. Elle est ainsi fille, sœur, amie, femme, mère, amante. Les étapes priment sur le résultat.

Toutes les femmes sont belles, et toutes les mariées sont sublimes. C’est en parcourant le chemin, c’est-à-dire, en étant des chrysalides, qu’elles s’assimilent aux nymphes… Vous savez ces divinités de la nature, réputées pour leur jeunesse et leur beauté.

Longues vies à toutes ces femmes qui brillent et à toutes celles qui, le temps de festivités, endossent le rôle d’une sultane.


N’oubliez pas de nous suivre et de vous abonner à notre contenu

Source: Le Mag

This post is also available in: Français