Nous appartenons à une culture qui ­privilégie les espaces ouverts et les patios dallés de marbre.

Mais les normes de ­l’architecture ­traditionnelles sont devenues un luxe peu abordable.

Alors, si vous habitez un ­appartement en ville et que vous rêvez d’un petit écrin vert, ­jardiner sur votre balcon devient une excellente solution.

Que vous soyez une ­experte du jardinage ou une ­débutante, en ­positionnant bien vos pots, en tenant compte de l’orientation de votre balcon, en choisissant les bonnes plantes, vous devriez être en mesure de faire pousser des fleurs, des fruits et des légumes sans trop d’ombrage. Voici donc quelques ­principes de base, à connaître.

Avant de vous lancer

  • Veillez à la praticité de votre ­jardin et misez sur la simplicité.

Ne vous engagez pas sur un projet trop exigeant et qui ne tient pas compte de votre rythme de vie.

  • Préparez un plan de votre balcon pour mieux visualiser l’espace dont vous disposez.

Un petit ­croquis peut faire ­l’affaire et vous permettra ­d’imaginer les différentes possibilités ­d’aménagement.

  • Réservez votre budget. S’il est possible de poser quelques pots de fleurs dans son balcon sans que cela ne soit trop ­onéreux, ­sachez que les prix varient en fonction de ce que vous ­souhaitez installer.

Chiffrez tout, avant de démarrer votre projet.

Cela vous évitera les mauvaises surprises. La principale difficulté qui se ­présente à nous, demeure l’absence relative de choix.

  • Vérifiez l’orientation de votre balcon et son ensoleillement car les plantes que vous devrez choisir dépendent beaucoup de l’exposition de votre espace.
  • Si vous êtes en hauteur, ­sachez que suspendre des pots, côté ­extérieur, est dangereux. ­

Personne n’est jamais à l’abri d’un fâcheux accident.

Côté ­intérieur, vos poids de charges ne doivent jamais excéder 250 kg par mètre carré.

  • Enfin l’arrosage. Il ne pose à priori aucun problème au ­quotidien.

Mais si vous partez en ­vacances, pensez aux solutions de ­dépannage :

laisser les clés de la maison à une frangine ou une copine ?

Mettre en place un système d’arrosage automatique peut-être ?

Les fleurs au balcon

Si vous souhaitez avoir des touches de couleur et un brin de gaîté, alors les fleurs sont indispensables à votre balcon.

Les possibilités sont multiples et varient en fonction de la surface dont vous disposez, de l’exposition de votre espace, de vos goûts, de vos envies, de votre budget…

Pour réussir la floraison de son balcon, faites appel à votre imagination et respectez les principes suivants :

  • Le choix de vos plantes devra tenir compte du volume de votre végétation et de la place dont vous disposez concrètement.

Choisissez donc des plantes grimpantes pour minimiser ­l’encombrement ou plantez des arbres dans des pots si vous disposez de plus d’espace. ­Privilégiez autant que possible les plantes de petites tailles.

  • La luminosité de votre balcon est déterminante dans le choix de vos plantes.

Si votre balcon est abrité et possède peu de soleil, alors les plantes vertes à l’instar des lierres et des fougères seront très à l’aise. ­N’hésitez pas à ­planter des bégonias, des myosotis ou du chèvrefeuille grimpant.

Avec un balcon plus ensoleillé, pensez au jasmin, au jasmin d’Arabie, au laurier rose, aux magnolias ou aux bruyères.

  • Ne négligez pas la ­saisonnalité. Il est vrai que le réchauffement climatique est une réalité qui s’impose à nous.

Ne pas le ­reconnaître dans notre coin du monde relève un peu du déni. Avec ça, renseignez-vous sur l’entretien de vos plantes pour comprendre leurs cycles de vie.

  • Privilégiez les pots en terre cuite qui laissent respirer les racines de vos plantes, au plastique, très inadapté à notre chaleur estivale.
  • Variez les couleurs de vos pots en terre cuite ainsi que celles de vos plantes pour encore plus de ­gaieté sur votre balcon.

La ­présence de quelques touches de blanc met en valeurs les autres couleurs. Amusez-vous et laissez libre cours à votre imagination.

La mise en pot de vos plantes devrait toujours s’accompagner du rajout d’une couche de bille d’argile ou d’une couche de gravier pour faciliter le drainage.

Choisissez un terreau de très bonne qualité et n’oubliez pas les fertilisants et compotes (bios et naturels, évitez les produits chimiques)

Un potager sur son balcon

Vous pouvez toujours joindre l’utile à l’agréable en aménageant un petit jardin potager sur votre balcon. Vous n’aurez pas la même liberté que si vous disposiez d’un jardin, mais cela vous permettra tout de même d’avoir quelques produits frais à portée de main :

  • Les plantes aromatiques sont les incontournables de votre ­potager. Thym, persil, coriandre, céleri, aneth, basilic, verveine, menthe ou citronnelle… Outre leurs vertus thérapeutiques, elles rehaussent les saveurs de nos plats et leur apportent des ­couleurs.

Si vous avez suffisamment ­d’espace, alors pensez à ces plantes qui poussent facilement comme des tomates cerises et des tomates, les poivrons, les radis, les salades, les fraises…

Optez pour des jardinières ­suffisamment grandes pour permettre à vos plantes d’avoir suffisamment de terre pour se développer.

  • Veillez à avoir un terreau de très bonne qualité pour optimiser la pousse de vos plantes qui ­évoluent dans un niveau de terre plus réduit que dans un jardin. Pour la bonne santé de votre mini-potager, pensez aussi aux engrais.

Le potager en carrés est une bonne idée à adopter sur les balcons. Il permet de cultiver plusieurs ­variétés tout en optimisant l’espace.

On peut le surélever pour plus de confort lors du jardinage. La culture en pots est ­pratique en raison de la ­mobilité qu’elle offre.

Vous pouvez ainsi ­changer vos plantes de place si vous souhaitez les protéger des conditions ­climatiques (les grandes chaleurs de nos après-midis d’été).

Privilégiez les plantes qui ne grandissent pas trop, ne prennent pas trop d’espace et qui poussent rapidement. Cela vous permet d’en profiter sans vous faire encombrer par elles. Pensez aux arbustes et arbres fruitiers nains.

Par : La Sultane Magazine & N.J.M

Suivez La Sultane Sur Linked -In.

Leave a Reply